Le Domaine

de ses origines à nos jours

Le Domaine

Situé aux abords de Montblanc à 15km au Nord-Est de Béziers le domaine déployé sur 400ha dispose de 80ha de vignoble, 80ha de céréales, 2ha d’oliveraie, de la garrigue, d’un bois de chêne ainsi que de ruches qui servent à la pollinisation céréalière et des amandiers.

Nous travaillons en culture raisonnée et disposons de cuves en inox, fibre de verre et béton pour nos vinifications et possédons notre propre chaine d’embouteillage.

La production du domaine s’élève à 500 000 bouteilles annuelles réparties à hauteur de 2/3 de vins blancs et de 1/3 de vins rouges et rosés disposant de l’appellation IGP Côtes de Thongue.

Le Terroir

Le Domaine de Montmarin s’étend sur une ligne de coteaux qui dominent plein sud le golfe du Lion et réuni des sols argilos-calcaires caillouteux de l’époque Villafranchienne et sablo-limoneux. Nos sols bénéficient d’un climat méditerranéen influencés par la proximité de la mer à moins de 2 km.

La diversité de nos terroirs nous permet d’avoir un large encépagement constitué de Sauvignon, Chardonnay, Viognier, Roussanne, Merlot, Cabernet-Sauvignon, Petit Verdot, Syrah et Grenache.

Origines

Le Domaine de Montmarin est la propriété de la famille Sarret depuis le 15ème siècle. Les origines de la famille de Sarret sont Espagnole et plus précisément de la province de Lérida en Catalogne.

L’ancêtre Sarret était un homme d’arme, au service de Jaime 1er roi d’Aragon et de Majorque, qui occupa la région de Montpellier durant 60 ans.

C’est alors qu’en 1488 Nicolas de Sarret acheta le Domaine de Montmarin, bien royal, vendu au moment des guerres d’Italie. L’acte notarial passé auprès d’un notaire de Vias existe encore sur un parchemin en peau de mouton.

Jusqu’au 19ème siècle le domaine de 400 hectares était constitué d’une oliveraie, de vignes (5ha), de céréales, d’herbages le long d’une rivière et d’élevage de chèvres, moutons et chevaux.

En 1987, le Comte Philippe De Bertier, héritier du domaine par sa mère Paule de Sarret 28ème génération, décide de moderniser le vignoble et la cave pour transformer la vente de vins en vrac en bouteilles.